Imprimer cette page

Toujours dans le contrôle ?

Toujours dans le contrôle ?

Impossibilité de lâcher prise ?

 

 

Mais à quoi ça sert ???

Quelle est l’utilité vitale… de se faire du mal ?

 

On ne fait jamais rien sans bonnes, sans excellentes raisons.

 

Il est peut-être intéressant de comprendre les raisons psycho-neuro-biologiques de nos comportements. Comprendre comment nous fonctionnons.

Nous savons que nous avons, dans la tête, un cerveau qui gère notre vie.

Ce cerveau est composé de trois parties :

 

- l’archéocortex, siège du réflexe, de la survie. C’est cette partie qui gère les battements de notre coeur. Nous n’avons pas besoin de dire à notre coeur « Bats ! Bats ! » 70 fois par minutes… même la nuit quand nous dormons, il continue à battre… Pareil pour notre respiration. Si nous avons une égratignure, c’est l’archéocortex qui va faire que les cellules nécessaires pour la réparation soient produites … et quand la réparation est terminée, cela s’arrête. Tout cela est totalement inconscient !

L’archéocortex, nous l’avons en commun avec tous les animaux.

 

- Deuxième partie, au milieu de la tête, le cortex limbique, siège des ressentis, des émotions… que nous avons en commun avec les mammifères supérieurs : un chien est capable de ressentir de l’affection pour son maître par exemple…

 

- et devant, tout devant, notre Néocortex. Purement humain. Siège de notre rationalité… qui représente environ 10 % de la totalité de notre système nerveux.

 

Comment cela fonctionne ?

 

Imaginez une gazelle dans la brousse. Elle voit arriver le lion… Elle ne réfléchit pas, elle court pour sauver sa vie.

Imaginez, vous êtes, vous, dans la brousse. Vous voyez arriver le lion avec ses grandes dents blanches… Vous ne réfléchissez pas non plus, vous ne vous demandez pas avec quel dentifrice il s’est lavé les dents ce matin… Comme la gazelle, vous courez pour arriver à grimper à l’arbre que vous apercevez, pour sauver votre vie.

 

Que se passe-t-il? En raison du danger, c’est l’archéocortex, siège du réflexe, de la survie qui prend le pouvoir. Le Néocortex est totalement court-circuité.

L’archéocortex envoie vers le cortex limbique la peur… Dans le cortex limbique il y a l’hypothalamus, l’hypophyse qui envoient par neuro transmetteurs à tout le système endocrinien les ordres de production d’hormones (adrénaline, cortisol… etc) pour mobiliser toute l’énergie du corps pour arriver en haut de l’arbre…

 

On arrive en haut de l’arbre, on a sauvé sa peau… et on reprend conscience ! Et on décompresse… OUF !

Si on n’est pas arrivé en haut de l’arbre, pas de soucis, on n’aura plus jamais mal aux dents, on est dans l’estomac du lion… (Il vaut mieux être arrivé en haut de l’arbre!!)

 

Maintenant, imaginons l’enfant battu, dénigré, harcelé… Le lion, c’est l’un des parents… Tout le processus neurologique se fait de la même façon : l’archéocortex envoie vers le cortex limbique la peur, tout le système endocrinien produit les hormones nécessaires pour courir et arriver en haut de l’arbre… Il n’y a pas d’arbre ! l’enfant ne peut pas courir pour se sauver ! Et l’enfant vit un stress chronique sans pouvoir agir… Au bout d’un moment, le néocortex réalise, perçoit toutes ces hormones qui, dans le corps, mobilisent l’énergie… qui ne peut être utilisée… ça bouillonne, ça bouillonne… c’est insupportable !

Et pour se protéger, le néocortex met une barrière entre le cortex limbique, siège des ressentis et lui même.

On apprend ainsi à contrôler et à rester dans sa tête comme on dit...

 

A l’âge adulte, le danger de l’enfance n’existe plus… mais comme cette réaction de contrôle s’est mise en place, s’est programmée au plus profond de l’archéocortex… inconscient… si nous voulons changer cette programmation inconsciente, il va falloir baisser la barrière entre le néo cortex, l’intellect et le cortex limbique (les ressentis) il va falloir lâcher prise…

 

La bonne solution de survie de notre enfance est devenue le problème d’aujourd’hui…

 

Lâcher prise ? Oui, mais comment ?

L'hypnose éricksonienne peut aider à aller vers nos ressources inconscientes...

 

 



Membre certifié PsY en mouvement

Gérard Wéry

Psychothérapie

47 Bvd Joseph Vallier 38100 Grenoble

Rendez vous :
du Lundi au Jeudi de 8H à 18H30

Téléphone: 06 81 91 30 12
Mail :
gerard.wery@live.fr