Imprimer cette page

Les Neurones Miroirs? Ou la force des représentations mentales

Les Neurones Miroirs

ou la force des représentations mentales

 

Il y a quelques temps, au cours d'une réunion, une collègue nous parle des « Neurones miroirs » en nous disant que c'est certainement important pour nous les Psy.

 

Les neurones Miroirs ?

C'est quoi ???

 

J'achète le livre écrit par Giacomo RIZZOLATI qui dirige de département de neurosciences de l'Université de Parme et par Corrado SINIGAGLIA professeur de philosophie des sciences à l'Université de Milan...

… Et cela donne à réfléchir.

 

Sans entrer dans les détails techniques, scientifiques, ces recherches permettent de mettre en évidence que quand une personne fait un geste, a une activité, un certain nombre de neurones sont activés dans son cerveau...

Jusque là, cela semble évident...

Mais également que quand une deuxième personne observe cette première faire ce geste, avoir cette activité, le même circuit neuronal est activé dans son propre cerveau : Faire ou regarder faire, dans notre cerveau au niveau des neurones c'est la même chose !

Plus fort : s'imaginer être en train de faire ce geste, cette activité entraîne l'activation du même circuit neuronal !

 

Voilà donc qui permet de comprendre un certain nombre de choses que nous, les psy, nous utilisons dans notre travail de psychothérapie...

 

(Mais aussi que d'autres, pour des raisons moins nobles, utilisent depuis de nombreuses années . Faire quelque chose ou regarder quelqu'un d'autre faire quelque chose entraînant l'activation des mêmes circuits neuronaux qui vont induire par neuro transmetteurs vers le système endocrinien telle ou telle production hormonale... N'est ce pas ce qui est utilisé depuis des lustres par les producteurs de films pornographiques ? Sans connaissances scientifiques en Neuro Sciences et de pourquoi ça marche, ils s'en remplissent leur compte bancaire !)

 

Pour revenir à des choses plus sérieuses, cela permet de comprendre ce qui se passe dans les relations humaines, dans ce qu'on nomme "empathie" qui permet au Psy d'établir avec son client une relation qui pourra être thérapeutique. (On a pu constater, en effet, que beaucoup plus que la technique psychothérapeutique proprement dite, c'est la qualité de la relation entre le psy et son client qui permet la réussite de la thérapie.)

 

Cela permet également de comprendre comment une personne peut réussir à se rendre malade psychologiquement, voire physiquement, par l'intermédiaire des films noirs qu'elle se fait en « broyant du noir » comme on dit . Car si je suis en danger réel ou si je m'imagine être en danger ce sont les mêmes circuits neuronaux qui sont activés ! Et notre archéocortex, siège des réflexes de survie, ne fait pas la différence entre le réel et l'imaginaire et va donc mettre en branle toutes les réponses hormonales de survie.

Quand une personne ressasse sa colère par exemple les décharges d'adrénaline vont faire augmenter sa tension sanguine avec, si cela devient chronique, les conséquences néfastes entre autres pour le système cardio vasculaire, mais également pour son bien être psychologique et ses relations familiales, amicales, professionnelles... alors même que la colère ressassée proviendrait d'un vécu d'un lointain passé dont on n'a pas fait le deuil...

Cela permet de comprendre la puissance de nos représentations mentales, dans un sens ou dans un autre : pour se faire du mal ou pour se faire du bien !

En n'oubliant pas que nos représentations mentales sont toujours positives (au sens affirmatives!) On peut exprimer une négation, on ne peut pas se la représenter. L'exemple bien connu de :

« Ne pensez pas à un chien noir ! » que l'on peut compléter par « qui n'est pas en train de courir après un chat qui n'est pas blanc ! » Pour comprendre cette phrase il faut commencer par se représenter un chien, il est noir, il y a un chat blanc et ça court. Après, et seulement après on essaiera de penser à autre chose...

 

Dis moi de quoi tu as peur, je te dirai ce qui va t'arriver.

 

Car nous créons notre réalité par nos représentations mentales.

Nous n'avons pas accès directement à la réalité, nous l'interprétons au travers de nos perceptions, de nos croyances. Si j'écris ce texte appuyé sur une table, la table est solide, ce qui me permet d'écrire. Si j'observe cette table avec un microscope électronique, je percevrai qu'elle est formée d'atomes. Un atome c'est un noyau avec des électrons qui tournent autour, et entre il y a du vide... C'est la réalité ! … Aussi...! Mais la réalité qui m'intéresse, c'est qu'elle est solide et que je peux écrire dessus.

Notre réalité n'est pas la réalité du chien, de la mouche avec ses yeux à facettes...Notre réalité est notre représentation de la réalité, notre « modèle du monde » comme dit la PNL.

 

Ce n'est pas la Vérité !

 

C'est notre représentation de notre vérité... soyons humbles sur ce point.

Grinder et Bandler, les pères de la PNL écrivent dans un de leurs bouquins :

 

Puisque de toutes façons votre modèle du monde est un mensonge...

Faites vous un mensonge qui vous fasse du bien !

 

… Et ce mensonge risque de devenir votre vérité puisque cette découverte des neurones miroirs permet de comprendre que notre cerveau ne fait pas la distinction entre la réalité et ce que nous imaginons...

Il ne s'agit pas bien entendu de nous imaginer vivre dans le monde des bisounours, la Vie nous rattraperait au tournant en nous faisant trébucher pour sortir du rêve, mais de nous entraîner à donner au monde réel qui nous entoure les interprétations qui nous font du bien.

 

Et que faisons nous en psychothérapie ? Quelles que soient les techniques, les écoles ?

Sinon aider le client/patient à se faire une autre représentation de lui même et de sa vie.

L'Hypnose éricksonienne permet d'ancrer profondément ces changements dans les représentations mentales.

 

 

 

Si vous êtes persuadé que vous allez réussir

ou

si vous êtes persuadé que vous allez échouer

Dans les deux cas

VOUS AVEZ RAISON



Membre certifié PsY en mouvement

Gérard Wéry

Psychothérapie

47 Bvd Joseph Vallier 38100 Grenoble

Rendez vous :
du Lundi au Jeudi de 8H à 18H30

Téléphone: 06 81 91 30 12
Mail :
gerard.wery@live.fr

Me rejoindre sur Google+