Imprimer cette page

le coron à virus...

 

Dans l'Nord, y avait les corons...

chantait le poète, Pierre Bachelet...
 
Aujourd'hui en France y a
 
le coron à virus...
 
nous chantent les média.

 

Et le tout nouveau ministre de la santé de nous faire passer les consignes : se laver les mains, ne pas tousser dans la figure du voisin, se moucher et... si on a de la fièvre, se soigner !

Il faut être ministre pour nous rappeler les règles élémentaires de Savoir Vivre...

SUPER !

 

Il a oublié une autre consigne : cesser d'avoir peur !

En effet, la peur est un stress et comme tout stress entraine des réactions hormonales : entre autres les surrénales produisent adrénaline et cortisol.

L'adrénaline qui va permettre d'activer toute l'énergie en nous pour agir face à un danger avec augmentation de la tension sanguine, le cortisol qui a un puissant rôle anti inflammatoire, qui agit sur la glycémie en l'augmentant et qui peut inhiber les réponses du système immunitaire..

En effet si le lion se précipite sur moi pour faire de moi son festin, pour que je puiisse courir et dans un effort surhumain grimper en haut de l'arbre là bas... il va bien falloir que je mobilise toute mon énergie et que mes défenses immunitaires, pour un temps, soient abaissées pour me permettre de faire cet effort surhumain en me faisant mal...

Quand j'ai peur et ne peux agir, le stress devient chronique, l'adrénaline produite ne peut être évacuée, mon cœur bat plus fort, ma tension augmente... avec des risques cardio vasculaires... et le cortisol continue à causer un affaiblissement du système immunitaire.. et une augmentation de la glycémie...

Au cours de leurs études de médecine tous les médecins ont dû étudier le système endocrinien... même s'ils sont devenus ministre...

 

Tous les médecins, même s'ils sont ministre, ont entendu parler de ce que l'on nomme l'effet placebo que les fabricants de médicaments connaissent bien puisqu'avant de mettre une nouvelle molécule chimique sur le marché ils le vérifient par des tests en double aveugle pour éliminer cet effet placebo qui permet, par la force des représentations mentales, d'avoir un effet de guérison...

On dit souvent que l'effet placebo, c'est l'imagination... Oui, et si l'imagination guérit réellement, et même si c'est imaginaire... la guérison est réelle !

La force des représentations mentales a été bien étudiée par Giacomo RIZZOLATI professeur de Neurosciences à l'université de Parme qui a écrit « les neurones miroirs », livre où il explique que si on fait une action, si on regarde quelqu'un faire cette action ou si on s'imagine faire cette action... le même circuit neuronal est activé dans le cerveau... si je m'imagine être malade, si j'ai peur... le même circuit neuronal est activé que si je suis réellement malade...

 

Et si l'effet placebo existe, l'effet nocebo (qui fait du mal) existe aussi avec la même puissance... Ce n'est pas le psy que je suis qui raconte ça depuis son nuage, c'est l'endocrinologie, les neurosciences, la biologie... et même Big Pharma !!

 

Est-ce qu'on se souvient de ce que disait la précédente ministre de la santé l'an dernier, fin 2018, au sujet de la grippe saisonnière ? Elle se plaignait que 70% du corps médical n'était pas vacciné contre la grippe ! Or qui est le plus au contact des virus, sinon le corps médical... qui bien que non vacciné à 70% ne tombe que rarement malade... ça se saurait ! Je ne pense pas que les médecins soient des super héros d'une autre trempe que les humains de base... ils sont simplement persuadés qu'ils seront en bonne santé !

 

Comme ils n'ont pas peur, ils vont bien...

 

Au fait, ce coronavirus qui fait si peur... on se souvient qu'il fait beaucoup moins de victimes que la grippe ?

...qui fait moins peur...

 

Alors, dis Docteur :
Pourquoi tu tousses, Docteur ?
 
 
 
 

Page précédente : Pourquoi vivre ?
Page suivante : Le coronavirus


Membre certifié PsY en mouvement

Gérard Wéry

Psychothérapie

47 Bvd Joseph Vallier 38100 Grenoble

Rendez vous :
du Lundi au Jeudi de 8H à 18H30

Téléphone: 06 81 91 30 12
Mail :
gerard.wery@live.fr