Imprimer cette page

Effet Placebo, effet Nocebo Mais qu’est ce que c’est ?

Effet Placebo, effet Nocebo

Mais qu’est ce que c’est ?

 

Placebo vient du latin, première personne du singulier du futur du verbe « placeo », en français : plaire, que l’on retrouve dans l’expression « bis repetita placet diis, perseverare diabolicum » ! Les choses deux fois répétées plaisent aux dieux, persévérer est diabolique !

Les non latinistes s’imaginent que placebo signifie « je remplacerai »

Rien à voir.

Même si ça remplace avantageusement les produits chimiques avec leurs effets secondaires néfastes bien connus...

Nocebo, l’inverse, signifie lui : je nuirai, je ferai du mal.

Placebo, je ferai plaisir ; il s’agit bien d’une émotion agréable qui va permettre à la personne de guérir sans avoir besoin de produits chimiques. C’est parce qu’il y a plaisir programmé, induit par le médecin, et parce que la personne y croit, a confiance… parce qu’elle s’imagine avec force qu’elle va guérir que le placebo fonctionne !

Nous sommes donc bien dans le psychosomatique, qui n’est pas imaginaire au sens « c’est faux », mais par la force des représentations mentales bien mise en évidence dans ‘les neurones miroirs » : Faire, regarder faire ou s’imaginer en train de faire, au niveau neuronal, c’est la même chose selon cette recherche en neurosciences… Encore faut-il préciser regarder en se projetant, s’imaginer avec force, donc avec ressenti. C’est le ressenti qui permet d’activer en nous la force vitale inconsciente… C’est la confiance, la foi et non pas l’intellect.

Si vous croyez que vous allez réussir

ou

si vous croyez que vous allez échouer

dans les deux cas, vous avez raison !

 

Je pense que nous n’avons pas besoin d’une intervention divine extérieure pour expliquer les miracles de Lourdes… la puissance de la foi, à l’intérieur de la personne, est suffisante pour expliquer cet effet placebo que l’on ne peut nier.

Si vous voulez vraiment quelque chose, on dirait que l’univers entier conspire pour vous permettre de l’obtenir, écrit P. Coelho…

Mais qu’est ce que vouloir ?

La PNL nous explique par la méthodologie d’objectifs comment nous réussissons à réussir ou nous réussissons à échouer…

Atteindre un objectif, c’est partir d’un état actuel dont nous ne voulons plus, pour aller vers un état désiré que nous souhaitons.

Si nous avons besoin de savoir ce que nous ne voulons plus, il ne faut pas rester dans ces films en y tournant en rond, (nous devenons dépressif!) il s’agit de nous projeter dans ce que nous voulons, ce que ça nous apportera de vraiment important pour nous, en nous en faisant les représentations mentales les plus précises… avec ressentis !

Vouloir intellectuellement ne sert à rien sans nous en faire une représentation mentale précise, avec les ressentis, affirmative, contextualisée, ne dépendant que de nous et bénéfique pour toutes les personnes concernées… et réaliste aussi ! Pas en rêve délirant inaccessible !

Si nous voulons avec tous ces critères… on dirait que nous attirons ce que nous voulons…

Magique ?

 

 

Non car quand nous nous faisons les mêmes représentations mentales de ce que nous ne voulons pas… avec les ressentis, précis, contextualisés etc. nous l’attirons aussi…Puisque nos représentations mentales sont toujours affirmatives...

Et on le sait !

Combien de fois nous arrivons à nous faire du mal!!!

Voilà qui fait penser à la loi d’attraction dont nous parle « Le Secret »

Voilà qui fait penser à la force des prières de toutes les religions

Voilà qui fait penser à tous les pouvoirs des sorcelleries du Moyen Âge et d’aujourd’hui… pour ceux qui y croient !

Et, ici, nous en sommes à l’effet Nocebo…

Si on ne comprend pas toujours comment ça fonctionne, et comme personnellement je suis un être très rationnel, et surtout comme ma rationalité refuse de nier ce que je ne comprends pas encore… (ce ne serait pas rationnel!!)...

Nous sommes bien obligés de constater que ça fonctionne comme ça… et j’ai envie de comprendre…

 

Car ça marche !

et on le sait, même si ça nous dérange intellectuellement...

 

Donc, sachons utiliser l’effet Placebo, et refusons l’effet Nocebo induit par tous ces prédicteurs de catastrophes… (dont : « il vous reste quelques semaines à vivre » pronostique le médecin, et on y croit… et ceux qui n’y croient pas guérissent ? Non : ceux qui croient qu'ils vont guérir guérissent. N'oublions pas que si nous pensons à ce que nous ne voulons pas... nous y pensons!)

 

Apprenons à vouloir réellement

Nous avons en nous cette puissance :

pour nous faire du bien?
 
pour nous faire du mal?…

 

Choisissons librement.

 

La psychothérapie peut vous y aider.

 



Membre certifié PsY en mouvement

Gérard Wéry

Psychothérapie

47 Bvd Joseph Vallier 38100 Grenoble

Rendez vous :
du Lundi au Jeudi de 8H à 18H30

Téléphone: 06 81 91 30 12
Mail :
gerard.wery@live.fr