Imprimer cette page

communiquer

Communiquer

 

Les difficultés relationnelles sont souvent des difficultés dans la communication entre les êtres.

Karl ROGERS, psychologue américain du siècle dernier, faisait beaucoup de thérapies de couple, et il prescrivait à ses clients : Vous ne pourrez répondre à ce que l’autre vous dit qu’après lui avoir reformulé, à son entière satisfaction, ce qu’il vient de vous dire.

 

Reformulé !

A son entière satisfaction !

 

Il s’agit de l’écoute active qui ne fonctionne pas comme la façon habituelle de faire.

 

En effet comment communiquons nous la plupart du temps ?

 

L’autre vient de nous dire quelque chose ; nous avons entendu et nous donnons du sens à ce que l’autre vient de dire… c’est à dire que nous interprétons.

Et nous interprétons au travers de tout ce que nous avons déjà vécu, soit avec cet autre, soit dans d’autres circonstances semblables avec un autre…

 

A partir de cette interprétation qui n’est pas toujours conforme à ce que l’autre a voulu dire, nous avons (et c’est normal) un ressenti plus ou moins agréable…. Et nous répondons, souvent, beaucoup plus à notre ressenti et à notre interprétation qu’à ce que l’autre a voulu nous dire.

 

L’autre entend notre réponse, l’interprète, éprouve un ressenti et répond à son tour, non à nous, mais à son ressenti et à son interprétation !

 

C’est ainsi qu’on se dispute… parfois violemment.

 

Un exemple de communication à table dans un couple :

« Chérie, passe moi le sel, s’il te plaît » dit l’homme.

Et « Chérie » se dit : Ah ! Il n’aime pas ma purée ! Il préfère toujours la cuisine de sa mère !

Et « chérie » ressent de la colère, et l’homme risque de recevoir la purée sur la figure…

 

Voilà comment on se dispute…

 

Si la femme comprend que c’est ce qu’elle a cru comprendre, que ce n’est peut-être pas exactement ce que son conjoint a voulu dire, elle va lui reformuler :

« si je comprends bien, tu n’aimes pas ma purée ? »

et l’homme va lui répondre :

« ta purée est excellente, je voudrais du sel pour mon steak »

 

Et il n’y aura pas de dispute.

 

L’écoute active c’est :

D’abord écouter pleinement tout ce que l’autre dit. (Pleinement car nous avons trop souvent tendance à commencer à préparer notre réponse à partir du premier mot entendu et interprété!... et parfois même les personnes parlent en même temps...)

 

Ensuite, reformuler ce que l’on a cru comprendre du ressenti de l’autre… sur un ton neutre ! (si on reformule sur un ton agressif, sur un ton moqueur… on n’est plus du tout en écoute active. On est dans le jugement en réponse non verbale à notre interprétation…)

 

Puis, quand l’autre nous confirme que c’est bien le sens de son message… alors nous pouvons donner à notre tour notre sentiment.

 

Parfois les personnes disent que faire cela, c’est perdre du temps, qu’on sait bien ce que l’autre a voulu dire… etc.

En réalité, c’est un gain de temps puisque ça évite les disputes inutiles. Et croire que l’on sait bien ce que l’autre a voulu dire, sauf si on est télépathe, c’est une interprétation…

 

Ayons l’humilité de savoir qu’on n’a pas ce pouvoir d’être télépathe.

 

 

Et si vous avez besoin d'une aide, 

prenez contact

 



Membre certifié PsY en mouvement

Gérard Wéry

Psychothérapie

47 Bvd Joseph Vallier 38100 Grenoble

Rendez vous :
du Lundi au Jeudi de 8H à 18H30

Téléphone: 06 81 91 30 12
Mail :
gerard.wery@live.fr