Imprimer cette page

Psychothérapie, définition.

Psychothérapie, définition.

 

De plus en plus on parle d'aller voir un Psy, d'aller faire une « psychothérapie » car on en a besoin. Des amis, notre médecin nous l'ont conseillé... Mais qu'est ce que c'est « une psychothérapie »? Et surtout qu'est ce que ce n'est pas ?

 

Il est peut-être important de définir ce mot.

 

Dans « psychothérapie » nous trouvons deux mots : « Psycho » de psychisme, l'âme, l'esprit... et « Thérapie » de soigner, prendre soin de...

 

Nous pouvons donc définir « Psychothérapie » comme l'ensemble des techniques pour soigner, aider, prendre soin de tout ce qui est malaise psychologique, souffrance de l'âme, difficultés à être...

Mais cela signifierait-il que le médecin qui donne un anti dépresseur pour soigner la dépression pratique la « psychothérapie » ? Cela signifierait-il que le fait d'aller courir ou nager (ce qui calme les angoisses) serait de la « psychothérapie » ? Cela signifierait-il que se saouler pour oublier ses peines serait de la « psychothérapie » ? Que le kinésithérapeute qui masse et détend ferait de la « psychothérapie » ?

 

Certes non.

 

Il semblerait plus judicieux de préciser « par des techniques psychologiques ». Mais que signifie cette expression ? Par la parole ? Mais en ce cas la diseuse de bonne aventure, l'astrologue feraient de la « psychothérapie » ? Nous ne pouvons nier que par la parole ces personnes apaisent les angoisses des personnes qui viennent les voir.

 

Encore une fois, certes non.

 

Nous voyons donc que la définition de « psychothérapie » est bien complexe... comme est complexe l'être humain à qui elle s'adresse.

 

S'il est difficile de définir par l'éthymologie, voyons ce que nous dit l'histoire :

 

Historiquement, nous pouvons dire que la « psychothérapie » est née des travaux de Freud et de sa première étude : « études sur l'hystérie » co écrit avec Breuer en 1895, fondement de la psychanalyse... La névrose hystérique étant l'expression par des symptômes physiques de conflits psychologiques. La médecine de l'époque ne comprenait pas comment une personne sans cause physiologique présentait les symptômes de maladies, de handicaps... Freud a découvert comment le psychisme de la personne pouvait somatiser, exprimer avec des maux ce qui n'arrivait pas à s'exprimer par des mots.

 

Nous pourrions donc redéfinir « psychothérapie » par :

aider une personne en souffrance qu'elle soit psychologique ou parfois physique à résoudre ses difficultés par des moyens psychologiques (la parole, la relation) sous condition que l'origine de la souffrance soit d'origine psychologique, (conflit interne, angoisse) et non d'origine physique : il est certain que la personne qui s'est cassé une jambe en faisant du ski est en souffrance physique et psychologique puisqu'il est immobilisé, mais la « psychothérapie » ne fera rien ! Il est certain également qu'une personne ayant un problème de thyroïde risque d'être déprimé ou agressif, mais avant de démarrer une « psychothérapie » il est très utile parfois de vérifier avec un avis médical.

 

On peut dire que l'être humain est un être psychosomatique : il est esprit et corps, et il y a interaction continuelle entre les deux et dans les deux sens. La « psychothérapie » est donc l'approche de la globalité de l'être humain par le biais du psychisme, à l'aide d'outils psychologiques utilisant la parole et la relation entre le thérapeute et son client/patient, approche qui se doit d'être complémentaire et non concurrente de l'approche de la globalité de l'être humain par le biais du corps, ce qui est l'apanage de la médecine.

 

Quelles écoles ?

 

Il existe de nombreuses écoles psychothérapeutiques, issues de théories différentes et qui utilisent des techniques différentes mais qui peuvent se retrouver dans cette définition ci dessus. On a pu constater que ce qui fait l'efficacité d'une « psychothérapie » c'est beaucoup moins la théorie et les techniques utilisées que la relation de confiance qui s'est instaurée entre le client/patient et son thérapeute et le fait que le thérapeute a pleinement intégré la théorie et les techniques qu'il utilise en accord avec ses propres valeurs et philosophie. Il est par ailleurs plus qu'utile qu'il ait fait lui même une « psychothérapie » pour être au clair avec lui même.



Membre certifié PsY en mouvement

Gérard Wéry

Psychothérapie

47 Bvd Joseph Vallier 38100 Grenoble

Rendez vous :
du Mardi au Jeudi de 8H à 18H30

Téléphone: 06 81 91 30 12
Mail :
gerard.wery@live.fr

Me rejoindre sur Google+