Imprimer cette page

Le plaisir…

 

Le plaisir…

 

Mais ce n’est pas bien de se faire plaisir !!

On ne vit pas pour se faire plaisir !

Si on veut réussir, il faut en baver !!!

Il faut souffrir pour être belle !

Femme, tu accoucheras dans la douleur !

Bien heureux le martyr qui se sacrifie, il ira au paradis !

Etc…

 

Et le plaisir, c’est le péché selon une religion mal comprise....

 

En réalité, puisque nous sommes vivants, force est de constater que toute fonction vitale est associée au plaisir… dès la naissance ! Ce n'est quand même pas par hasard?

 

Le bébé vient de naître  : sa première fonction vitale est la respiration, sinon il meurt… et dès la première respiration, il sent l’odeur de sa mère qui le rassure et lui apporte plaisir… (à se demander pourquoi on aime les parfums par la suite…)

 

Puis, deuxième fonction vitale : se nourrir ! Et le bébé tête le sein de la mère ou de la tétine du biberon… et il y a plaisir pour le bébé, indépendamment de la nourriture, à sucer le sein ou le biberon… et très vite il va prendre plaisir à sucer son pouce, son drap, ses jouets… Il joue avec le plaisir de la succion… pour le plaisir ! A quoi ça sert ? Cela va lui permettre de constater que son pouce, c’est lui, le drap, ce n’est pas lui ! Il va apprendre à faire cette différence et à commencer à développer son intelligence !

 

C’est quand même super de commencer à jouer avec cette fonction vitale pour le plaisir, qui lui permet d’apprendre...Non ?

 

Puis le bébé grandit et vers 6 mois, il perçoit les sons qu’il fait avec sa bouche, il commence à faire des vocalises pour son plaisir… et en plus, ses parents participent en disant « Oh ! Il a dit papa ! Oh ! Il a dit maman »… et le bébé continue pour le plaisir… ce qui va lui permettre  d'apprendre à parler…

 

C’est quand même super de commencer à jouer avec cette fonction vitale pour le plaisir, qui lui permet d’apprendre...Non ?

 

Puis l’enfant grandit… vers un an, il se met debout sur ses petites jambes, il apprend à marcher… et il commence à prendre plaisir à sauter, courir, danser… ce qui va lui permettre par la suite de bien tenir l’équilibre, de faire du vélo, de la moto, de l’alpinisme…

 

C’est quand même super de commencer à jouer avec cette fonction vitale pour le plaisir, qui lui permet d’apprendre...Non ?

 

Puis, il commence à découvrir son corps, il commence à "jouer au docteur" seul ou avec des copains copines… et découvre la différence entre le petit garçon et la petite fille…

 

C’est quand même super de commencer à jouer avec cette fonction vitale pour le plaisir, qui lui permet d’apprendre...Non ?

 

Puis il en arrive à découvrir qu’avec ses doigts, il peut dire son âge : j’ai trois ans, j’ai quatre ans… quel plaisir !!… et il va apprendre à compter et découvre les prémisses des mathématiques…

 

C’est quand même super de commencer à jouer avec cette fonction vitale pour le plaisir, qui lui permet d’apprendre...Non ?

 

Puis, l’enfant arrive chez les grands de l’école maternelle et découvre qu’avec ces étranges petits signes noirs, il peut réussir à écrire papa, maman, son prénom… et il en a tellement de plaisir qu’il va apprendre à lire, écrire…

 

C’est quand même super de commencer à jouer avec cette fonction vitale pour le plaisir, qui lui permet d’apprendre...Non ?

 

Puis il continue à grandir, arrive sa puberté et la réactivation des plaisirs qu’il sent entre les jambes, entre les cuisses… et il commence à se masturber. A quoi ça sert ? Il va ainsi découvrir comment il/elle fonctionne, comment il/elle a du plaisir pour pouvoir le partager plus tard avec quelqu’un (souvent) de l’autre sexe… qui ne fonctionne pas exactement de la même façon (le plaisir féminin ou masculin ne sont pas tout à fait identiques) et cet(te) autre peut partager avec lui/elle ce qu’il/elle a découvert de son propre plaisir dans son adolescence en pratiquant aussi ce plaisir pour le plaisir… ce qui permettra un couple épanoui…

 

C’est quand même super de commencer à jouer avec cette fonction vitale pour le plaisir, qui lui permet d’apprendre...Non ?

 

Et puis les deux s’amusent à faire l’amour… pour le plaisir (Ne me dites pas le contraire, je ne vous croirais pas!) Et à quoi ça sert ? À consolider un véritable couple et… un jour… 9 mois plus tard… un petit bébé va naître et son premier besoin vital, la respiration , la succion etc.

(voir plus haut!)

 

C’est quand même super de commencer à jouer avec cette fonction vitale pour le plaisir, qui lui permet d’apprendre...Non ?

 

Nous vivons par et pour le plaisir,
 
n’en déplaise à certains qui vont
 
très mal !
 
 

Mais le plaisir, c’est le péché ! Nous disent des membres d’une religion qu’ils ont mal comprise…

Oui, il y a du plaisir dans le corps, dans les parties honteuses (comme disaient nos ancêtres) et il faut donc  lutter contre ?

Ce sont ces prêtres qui disent que Dieu a créé l’homme à son image… et qu’il faut corriger la création de Dieu ? Il aurait mal fait son boulot et le prêtre sait mieux que Dieu qu’il prétend servir ce qui est bon ?

Quel sacrilège !

Alors certains disent : Non : Dieu a bien fait sa création, simplement il nous a donné ce plaisir malsain pour qu’on apprenne à résister…

 

Ah !

Donc selon ces prêtres, leur Dieu serait un vieux sadique qui tenterait ses créatures pour les faire souffrir ?

Double sacrilège !!!

 

Mais ils sont malades, ces gens là !!!

 

Pour ma part, je suis persuadé que la Vie nous a créés pour le plaisir, par le plaisir et que nous sommes en souffrance lorsque nous oublions cette règle de vie.

 

Plaisir !

 

Mais plaisir sain

Plaisir total y compris avec les conséquences !

J’ai du plaisir à boire un verre d’eau pour me désaltérer… J’ai aussi plaisir à boire un grand verre d’alcool… mais les conséquences ne sont pas les mêmes, et le plaisir n’est pas vraiment pareil

Donc : vrai plaisir !

Et c’est souvent parce qu’on s’interdit le vrai plaisir sain qu’on en arrive à d’autres plaisirs mauvais pour nous et pour les autres…

Combien d’enfants de choeur sont devenus enfants de coeur (sans h) pour certains qui étaient en manque… et devenus ensuite enfants de C.. vous mettez à la place des deux points le u et le l…

(mais ma maman m’a toujours interdit d’écrire le mot « cul »!
et pourtant, ça m’aurait fait plaisir

 

C’est peut-être pour ça que je suis devenu psy ?)

 

 

Et puis, pour vivre, pour nourrir nos enfants, nous travaillons.

Le travail une torture? Alors nous allons au travail à reculons et sommes dans la souffrance?

Et si on trouvait plaisir à ce que nous faisons? Si on avait appris que dans toute activité il y a du plaisir

Contrairement à ce que l'école trop souvent nous a appris!

 

Alors, mettons en place les moyens pour atteindre ce plaisir, pour atteindre notre idéal de nous même, pour nous réaliser!

Pour ceux qui réussissent professionnellement, la vie est plaisir

Et ce n'est pas parce qu'ils réussissent que la vie est plaisir,

c'est parce que la vie est plaisir qu'ils réussissent!

N'inversons pas...

Changeons les croyances qui nous pourrissent la vie!

Les croyances...(cliquez)

 

 

 

C'est beau le Plaisir...

 

On se libère des tabous?
Pas pour faire n'importe quoi, bien sûr!
 
pour le plaisir sain
 
 
Bien sûr que ce n'est pas facile avec tout ce qu'on nous a programmé depuis notre enfance
 
Malgré nous!
 
Envie d'aller mieux?
 
06 81 91 30 12
 
 
 


Membre certifié PsY en mouvement

Gérard Wéry

Psychothérapie

47 Bvd Joseph Vallier 38100 Grenoble

Rendez vous :
du Lundi au Jeudi de 8H à 18H30

Téléphone: 06 81 91 30 12
Mail :
gerard.wery@live.fr